mercredi 26 juillet 2017

4cv - Retro futur - [13] Carrosserie

Vieillissement de la carrosserie.


Avant tout, une opération toujours délicate pour moi, le découpage et la mise en place du pare-brise. Première étape, j'ai coloré en noir le pourtour du pare-brise et des vitres avant. Puis un premier essai infructueux ne me plaisait pas du tout. Le plastique transparent utilisé était trop épais, je n'ai pas réussi à lui faire épouser la forme de la carrosserie, et j'avais des difficultés à le coller. J'ai donc viré cette première version, j'ai redécoupé un pare-brise dans un plastique plus fin et plus souple (une feuille de rodhoïde). Je l'ai collé à la colle blanche (colle à bois), cette fois-ci avec succès !


Autre moment critique et intense, la mise en place de la carrosserie sur le châssis ! Jamais à l'abri d'une mauvaise surprise: la carrosserie ne passe pas, impossible de coller l'ensemble, une pièce se casse... que sais-je encore ! Mais tout s'est bien passé cette fois-ci. Seule mauvaise surprise, une fois tout en place, je me rends compte que toute la mécanique intérieure est invisible :oD


Première couche de rouille, que je simule avec de la peinture acrylique, des peinceaux et surtout de la mousse. En tapotant plus ou moins fort, la mousse permet d'obtenr une texture piquée très intéressante.


Ensuite, toujours à l'acrylique, première couche de blanc.


Je fais une premier passage de jus à l'huile très foncée (du bleu mélangé à du noir et du sépia) sur les différentes rainures (les ouvrants, les ouïes du capot moteur arrière, le dessous des moustaches à l'avant...).

Une fois ce jus à l'huile bien sec, je passe une deuxième couche de blanc à l'huile. En plus d'être très couvrante, je profite de cette deuxième couche pour marquer les volumes, les arrondis, en grisant le bas de la maquette. Avec l'huile, c'est un exercice très facile ! J'affine en même temps les limites Blanc/Bleu.


Pendant ces phases de peinture, je retouche aussi réculièrement le module qui pendouille, les câbles, les réacteurs... Ce ne sont pas des étapes faciles à matérialiser avec des photos, mais je ne cesse de contraster, colorer, teinter, ces parties mécaniques.

mardi 25 juillet 2017

4cv - Retro futur - [12] Peinture intérieure

Les étapes de la peinture de l'intérieur de la voiture.


Je me suis inspiré de plusieurs photos d'intérieur pour ma 4cv. Je voulais rester dans l'ambiance des années 50, que ce soit pour l'habitacle, comme pour la carrosserie deux tons. Ci-dessous une version de 1952:


Les premières couleurs sont à l'acryliques..


Je passe ensuite aux couleurs à l'huile. J'attaque la couleur crème,


puis la teinte marron.


En parallèle, je me suis occupé des garnitures intérieures de la carrosserie: intérieurs de portes, toit, tableau de bord. Même technique avec une première couche acrylique, puis deuxième à l'huile (avec laquelle je place les ombres, les lumières, les contrastes...)

Enfin, j'ai passé à la couleur (plus terne, grise et violacée que les cuirs !) la partie motorisation: les réacteurs, le module supplémentaire qui pendouille, tout le câblage, et les parties mécaniques sous carrosserie. Les premières couches à l'acrylique modulent la sous-couche noire. Puis, avec différents mélanges "gris" à l'huile (j'avais sur ma palette du nor, du bleu, du rouge, du blanc, un peu de vert), je suis venu contrasté et coloré toutes ces zones. Excepté les cables, j'ai beaucoup travaillé en brossage sur ces parties-là. Je ne recherche pas à avoir quelque chose de trop sale, pour moi ces zones mécaniques doivent rester propre, en contraste avec la carrosserie corrodée et l'intérieur chaud et cuir. D'ailleurs, à la fin de cette étape, je prévois encore des couches de peinture, quand la maquette sera finie d'être montée.

Je reprends cette photo, sur laquelle on voit bien les différents détails. En plus du cuir, le volant, le levier de vitesse, les détails du tableau de bord ont été peint en diffrents noirs (mat, brillant) afin de donner du volume et de la vie à l'habitacle. Quand la carrosserie sera collée au châssis, on ne verra plus grand-chose. Le contraste des rendus mat et brillant devrait accrocher l'oeil plus facilement...

mardi 6 juin 2017

4cv - Retro futur - [11] Fin du montage

Prêt pour la couleur !


Je poursuis la pose de détails sur la voiture.
1/ Il faut imaginer la carrosserie qui va venir couvrir tout ça, mais comme la voiture sera à hauteur d'oeil, j'espère que cela se verra un petit peu à travers le passage des roues.
2/ Le module qui sera suspendu sous la voiture reçoit ses premiers câbles.
3/ J'affine la partie avant, pour avoir un rendu plus propre et fini.


De même, je continue à poser les détails sur le bâtiment. Vous pouvez y voir un mélange de carte plastique, de fil de cuivre, de fil de fer.


J'ai collé le petit module en place. M'inspirant toujours de l'illustration, j'essaie de recréer cette sensation de fouillis avec pleins de câbles partout, tout en ne noyant pas l'ensemble dans un imbroglio incompréhensible.


Mise en sous-couche.
Sur le décor, premier passage à la bombe noire (Citadel). Puis voile en blanc (Citadel) pour mettre en lumière les détails. Cela va aussi me faciliter la mise en couleur.
Sur la voiture, l’habitacle est blanc, pour conserver un peu de lumière (le blanc sera « visible » par transparence), les parties extérieures et motorisation en noir.Pour les différents caches, j'ai utilisé du scotch papier pour la peinture.
Tout est prêt pour la mise ne couleur !


La boulette du jour: j’avais peint le moteur et l'engrenage avant de fermer le boitier qui pilote le gros câble. J’étais d’ailleurs bien content des couleurs de l'engrenage… Hier fin d’après-midi, dans mon impatience à passer les premières sous-couches sur le décor et la voiture, j’oublie de masquer ces parties déjà peintes :oD !!!!!! Les voilà maintenant en noir et blanc… pfffff